Un débat public houleux

Débat public sur le projet de parc éolien en mer Yeu Noirmoutier

 

Visuel  Philippe de Villiers
Finalement, le montage visuel de Philippe de Villiers, si décrié en 2010, était proche de la réalité.

Le débat public du 21 juillet sur le projet éolien en mer affectant le paysage, et donc le tourisme des îles d’Yeu et de Noirmoutier, a eu lieu dans une ambiance houleuse. Environ 250 Islais, réunis sous un chapiteau à la Citadelle de l’île d’Yeu, ont fait part de leurs inquiétudes, et même souvent de leur opposition au projet. Les représentants du maître d’ouvrage ( filiale d’AREVA, GAMESA et GDF SUEZ ) n’ont pas réussi à les rassurer.

Les montages visuels affichés dans la salle, sensés représenter fidèlement la vue qu’on aurait des 62 éoliennes de 210 mètres de haut, dont l’implantation est prévue à 11,7 km de l’île d’Yeu, ont beaucoup surpris. Certains des membres du public affirmèrent que l’impact visuel serait en réalité beaucoup plus fort que celui reflété par les photomontages. ( D’ailleurs la carte du maître d’ouvrage qualifie de « fort » l’impact visuel sur l’île d’Yeu – (1) – ndlr ).

Mais la plupart étaient tout simplement ahuris de découvrir qu’on verrait très bien les éoliennes depuis de nombreux points de l’île. Les montages présentés pour l’ancien projet (par la compagnie WPD) avaient en effet porté à croire qu’on ne verrait rien du tout (2). Les nouveaux montages ont donc fait naître beaucoup d’inquiétude parmi les membres de l’assistance, et ceci s’est traduit par de nombreuses interventions de leur part.

Sur la question de la pêche, des marins-pêcheurs firent part de leur insatisfaction. Les promesses n’ont pas été tenues, dirent ils: la pêche ne sera pas possible entre les éoliennes. Quant aux retombées financières, ils ne se font guère d’illusions sur la destination finale des fonds, qui ne seront pas mis à leur disposition sinon à celle du CNPMEM, à Paris (Comité national des pêches maritimes et des élevages marins). Il paraîtrait donc que la grogne pourrait bien s’installer chez les pêcheurs de l’île. On sait du reste que pêcheurs et élus de Haute Normandie viennent de rejeter un projet éolien similaire devant leurs côtes (3).

Un autre sujet au coeur du débat fut la création d’emplois sur l’île. Certains doutant des promesses faites, ils demandèrent des garanties. D’autres s’inquiétèrent au contraire de l’effet qu’auraient sur Port Joinville les navires de maintenance, les grues, les véhicules, et toute cette nouvelle activité industrielle. L’annonce de la création d’un parking pour les 60 voitures des agents de maintenance ne fit rien pour rassurer l’audience. Une commerçante prit la parole pour dire qu’elle s’inquiétait pour l’avenir du Marché du Port, vu qu’il faudrait trouver où le reloger. Le Quai du Canada, où il se trouve, est en effet le seul endroit où pourront accoster les navires de maintenance, vu leur tirant d’eau. Ce quai leur serait donc réservé, ainsi qu’aux activités portuaires relatives à leur mission. Or ce quai est le plus  prisé des islais et des touristes, les deux aimant s’y promener et y accueillir l’arrivée des bateaux – sans compter l’attrait de cet autre capital touristique que constitue le pittoresque Marché du Port.

Quai du Canada, Port Joinville

Le quai du Canada, au premier plan.

Une contradiction est donc apparue entre la promesse d’emplois d’une part, et l’impossibilité logistique de créer les conditions de leur création, à moins d’encombrer davantage Port Joinville, de l’enlaidir, et de détruire l’atmosphère détendue et bon enfant qui y règne et qui fait son charme.

( Les cyniques diront que, vu les problèmes logistiques de baser la maintenance (même légère) sur l’île, cette activité se fera en fin de compte depuis St Nazaire, ce qui était évident depuis le départ. Les emplois sur l’île n’auraient été qu’une promesse en l’air, afin d’obtenir l’appui de la population. Ce ne serait d’ailleurs pas la première fois… – ndlr ).

On pourrait conclure en disant que des centaines d’Islais se sont enfin rendus compte de la menace que représente le projet éolien pour le tourisme, lequel dépend du charme de l’île. En dépend aussi « l’industrie » des résidences secondaires et de la navigation de plaisance, qui emploie également beaucoup d’Islais. Ceci explique peut être la remarque lancée à la fin du débat par un membre de l’assistance: « on n’a pas parlé de la destruction d’emplois ! »

Renvois :

1 – Impact visuel « fort » sur l’île d’Yeu (jusqu’à la Plage des grandes Conches) – voir carte du maître d’ouvrage, page 36 ici :   http://eolienmer-pyn.debatpublic.fr/sites/debat.eolienmer_pyn/files/dossier_du_maitre_douvrage_0.pdf

2 – Voir l’article sur les Islais bernés par un photomontage :
http://www.iberica2000.org/es/Articulo.asp?Id=4559

3 – Projet éolien en mer Dieppe-le Tréport : les élus disent NON
https://liledyeu.wordpress.com/2015/07/22/les-elus-disent-non/
et les marins-pêcheurs du Tréport remettent une pétition contre le projet au Comité national du Débat public : https://liledyeu.files.wordpress.com/2015/07/pc3a9tition-des-marins-pc3aacheurs-du-trc3a9port.pdf




L’île d’Yeu, lumière et beauté.






PUB : retirer la publicité gênante (occasionnelle) ci-dessous nous coûterait environ €50 par an.
Wordpress en a besoin pour rembourser ses frais.




Publicités

Une réflexion au sujet de « Un débat public houleux »

  1. Siguier ghislaine

    Saccager la perle de la côte Vendéenne serait un scandale. Pourquoi ne pas la faire classer au patrimoine mondial de l’Unesco pendant qu’il en est temps ? Il sera trop tard pour agir lorsque ces machines auront surgi.
    Les habitants ont-ils pensé aux mugissements que ne manqueront pas de produire cette armada de turbines lorsque les vents seront portants ?
    Ont-ils pensé aux infrasons, qui sans obstacle, viendront balayer l’île de leurs nuisances ?
    Les gens des îles sont particulièrement courageux, qu’ils se battent contre ces marchands de fausses promesses !
    Bien à toi, île aimée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s