Des risques accrus de marée noire


Un obstacle considérable proche d’une importante voie de navigation

naufrage - montage Amoco Cadiz éoliennes
( photomontage )



Les 62 éoliennes géantes ( 210 m de haut ) seront situées à peu de distance au sud du chenal d’accès au port de Saint Nazaire, qui est emprunté par des navires énormes, par exemple des pétroliers de 400 m de long. En cas de panne de propulsion par mauvais temps, une catastrophe serait possible, les remorqueurs n’ayant pas le temps d’intervenir.


Panne ou autre chose, d’ailleurs. On se souvient du désastre du pétrolier Erika, en 1999.

marée noire Erika 1999



L’île d’Yeu pourrait ressembler à ça:

marée noire Erika 1999   2



En fait, le chenal d’accès à St Nazaire sera encadré par deux méga-obstacles : un gigantesque parc éolien au nord, et un tout aussi monstrueux au sud ( trois fois la superficie de l’île d’Yeu ). Non seulement La Baule, Yeu et Noirmoutier seront défigurés, mais ces destinations touristiques seront soumises à un risque accru de marée noire.

Il est ahurissant que le maire de l’île d’Yeu soit capable de s’enthousiasmer pour un projet aussi dangereux pour la navigation, et aussi répulsif pour les touristes, estivants et plaisanciers, et surtout pour les Islais qui aiment se promener en bord de mer ( voir les nouveaux photomontages, plus réalistes ). Tout cela pour une poignée d’euros, €750.000 ( à comparer avec un budget de 20 millions ) que touchera la Mairie pendant quelques années tant que dureront les subventions, et une vague promesse de 70 emplois qui ne tient pas la route.


La Mairie touchera €750.000 par an, mais tout le monde paiera les pots cassés: enlaidissement de l’île et des quais de Port Joinville, perte de valeur des biens immobiliers, baisse de l’intérêt touristique et estival, pertes d’emplois dans les secteurs qui en dépendent, baisse des revenus des pêcheurs ( voir notre article sur la pêche ), et peut être même mort d’homme à cause des dangers pour la navigation. Les Islais qui sont hypersensibles aux infrasons auront des maux de tête et des troubles de sommeil, et des milliers d’oiseaux et de chauves souris seront massacrés chaque année. Il faudra peut être importer du sable pour compenser l’érosion des plages. Quant au risque de marée noire, il sera plus important.
Il faut se rendre à l’évidence : l’égoïsme du maire et des conseillers municipaux n’a pas de bornes.





L’île d’Yeu, lumière et beauté.






PUB : retirer la publicité gênante (occasionnelle) ci-dessous nous coûterait environ €50 par an.
Wordpress en a besoin pour rembourser ses frais.




Publicités

Une réflexion au sujet de « Des risques accrus de marée noire »

  1. fredfavre

    En tant que navigateur et plaisancier je regrette que ce parc éolien non seulement défigure une des plus grande route de navigation « Bretagne Sud – Yeu – La Rochelle/Espagne » mais en plus nous fasse courir des risques (restriction des bandes de navigation au large de St Nazaire/Noirmoutier). Sans parler de ces risques de pollution avec ce parc démentiel à une encablure du trafic de St Nazaire. Comment les pouvoirs publics et les ilais ont ils pu accepter cela après la catastrophe qui nous a traumatisé il y a prés de vingt ans et dont les stigmates restent sous nos yeux encore aujourd’hui?

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s