Réactions des élus


Des élus défendent leurs administrés…
pour de vrai

Le Maire du Touquet, qui s’oppose à un projet éolien offshore : « nos couchers de soleil ne sont pas à vendre! »
Les éoliennes déchaînent les passions

Xavier Bertrand, Président d’une Région qui a déjà beaucoup d’éoliennes et en connaît les inconvénients : « La seule perspective de nouvelles ressources financières ne justifie pas que soient ignorés l’harmonie de nos paysages et le bien-être de nos habitants. »

Il a dit aussi :
« je sais que derrière ces éoliennes il n’y a pas de création d’emplois locaux. »

Et puis :
« De même, les pêcheurs que j’ai rencontrés m’ont expliqué comme ils redoutaient les conséquences de l’éolien offshore aux abords de leurs zones de pêche. »

Enfin :
« c’est pourquoi … je m’opposerai à toute implantation nouvelle. »
Lettre de Xavier Bertrand à France Energie Eolienne

Il n’y a pas que lui qui a compris, une fois les éoliennes installées, les énormes dommages qu’elles causaient, et le peu d’utilité de ces machines. Par exemple écoutons ce que dit le Conseiller général Marc Bonef, de Villers-Saint-Christophe, en Picardie: « L’éolien est une escroquerie ». D’ailleurs, plusieurs livres en apportent des preuves: « l’Imposture, ou pourquoi l’éolien est un danger pour la France », de Jean Louis Butré; « The wind farm scam », du professeur John Etherington; « Throw them all out », de Peter Schweizer.

Il a dit aussi :
« c’est un gouffre financier et cela n’amène que très peu d’emplois à notre région. »

Marc Bonef, ajoute l’article, « a admis qu’il avait été séduit par l’idée de cette énergie renouvelable il y a quelques années, mais que son opinion avait radicalement changé devant les constats qu’il avait pu faire. »
L’éolien est une escroquerie

Nicolas Dupont-Aignan, quant à lui, a dit: « Pourquoi les gens viennent au Tréport ? Pas pour voir une usine. Il va y avoir 83 mats qui vont défigurer le paysage et détruire le potentiel touristique et les pêcheurs vont crever. »
Les éoliennes sont destructrices

Enfin citons Jacques Oudin, ancien Vice-Président du Conseil général de la Vendée: « toutes les activités à fort impact environnemental (extraction de sables et de granulats, déversement de déchets liquides ou solides, forages divers, pose d’éoliennes en mer…) devraient être repoussées au-delà de la limite des eaux territoriales, soit à plus de 22,22 kilomètres de la côte la plus proche. »
Ouest France

Rappelons que le méga-projet éolien en mer Yeu-Noirmoutier serait situé à 11 km seulement de l’Ile d’Yeu, couvrant une surface de 112 km2, soit 5 fois celle de l’île (23 km2), et que ses éoliennes de 8 MW, qui font 210 m de haut, apparaîtraient environ 6 fois plus hautes que les châteaux d’eau que l’on aperçoit sur le continent – le Conseil général prêt à sacrifier les deux îles emblématiques de la Vendée

Et n’oublions pas : il y en aurait 62, barrant l’horizon sur 8 km.



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s