L’autre projet éolien, au Sud


L’Ile d’Yeu est également menacée au Sud


horizons libres
Photo : voici un horizon libre, propre, qui nous détend et nous inspire. Maintenant imaginez cet horizon pollué par 60 ou 80 éoliennes de 210 m de haut ( environ 6 fois + hautes que notre Grand Phare ) … Ça changerait tout, surtout pour nos estivants.



L’Etat n’a pas éliminé la possibilité d’un projet éolien en mer au Sud de l’Ile. Pourtant, notre vue de la mer serait enlaidie depuis les Corbeaux jusqu’au Châtelet. On parle d’un troisième appel d’offres, et déjà les profiteurs de subventions s’impatientent …

3º appel d'offres


Une fois autorisé le projet Nord sans retour en arrière possible, plus rien n’empêchera de lancer le 3º appel d’offres, et d’y inclure le massacre de notre Côte Sauvage. Il s’agira seulement pour les promoteurs « d’arroser » un peu plus – voir : un arrosage financier aboutissant à la neutralisation des oppositions éventuelles


Ça ne devrait pas être difficile. On a remarqué chez nos élus une étonnante indifférence quant aux sites et paysages de l’Ile. Les dolmens classés « monuments historiques », par exemple, ne les ont pas empêchés de voter en faveur de la pollution visuelle de l’horizon Nord, en fond de toile ci-dessous.

Dolmen de la Planche à Puare
Dolmen de la planche à Puare, 3 000 ans avant J.C.



Sur terre, aux Corbeaux, l’Ile sera enlaidie par une autre lubie superflue et coûteuse  : «  Nous avons en projet un parc photovoltaïque sur l’ancienne décharge des Corbeaux et sur la toiture du centre technique municipal, qui couvrirait 15 % à 20 % de la consommation électrique de l’île  » ( et seulement quand le soleil brillera – ndlr ), a dit notre maire à la journaliste Monik Malissard – LA GAZETTE ANNONCES ▪ N°220 ▪ 15 OCTOBRE 2015 ▪ PAGE 14 ( voir le lien à la fin de cet article ).


Il a ajouté : « Nous envisageons aussi de produire de l’hydrogène, avec l’électricité non utilisée du parc éolien, en vue notamment d’alimenter des véhicules. » Ces paroles reflètent les idées fausses sur lesquelles repose l’acceptation du projet éolien, dont l’électricité sera versée au réseau national dès que produite : il ne sera pas possible de la séparer ni même de la différencier des autres. En fait nos politiques ignorent presque TOUT de l’éolien, s’imaginant par exemple des effets positifs illusoires ( emplois locaux ), et ne savent RIEN des effets négatifs, qui eux sont bien réels.


Qui parmi eux a jamais soulevé le grave problème des infrasons, par exemple, que les gouvernements refusent de considérer malgré toutes les études reconnues par la communauté scientifique ? Pourtant, au Canada, la Royal Society of Medicine précise les critères de diagnostic permettant d’en reconnaître … les effets dans un rayon de 10 km autour d’éoliennes industrielles
Ce n’est qu’un début, car on sait que les infrasons voyagent très loin (40 – 50 km). En Australie, le Sénat reconnaît également le problème, qui s’accroît avec la puissance des éoliennes et la durée de l’exposition. Or les nôtres seront de 8 MW, du jamais vu, 3 fois plus puissantes que celles de Bouin.


Ignorance également en ce qui concerne la production d’hydrogène, qui consomme beaucoup d’électricité, ce qui serait contre-productif. Les Islandais, ayant de l’énergie propre à revendre, se sont lancés dans cette voie en 1998. Mais ils se sont enlisés dans ce bourbier : ils n’ont pas été plus loin que leurs 3 autobus expérimentaux. Heureusement que nous avons des élus qui vont leur montrer comment faire… 🙂


« Un port n’est pas un monument touristique mais un outil de travail. La maintenance du parc éolien nécessiterait la présence de 2 à 3 navires de 20 à 30 m … nous leur affecterions le quai du Canada. »
Et vlan ! Le Maire nous annonce la défiguration programmée de Port Joinville. Le petit marché, si pittoresque sur ce quai du Canada, le plus attrayant du port avec son phare-balise prisé des photographes et ses bateaux de pêche colorés : à la trappe ! On n’arrête pas le progrès ! Arrosage financier oblige ! Tant pis pour les Islais, le tourisme, et le futur de l’Ile à long terme ! Tuons la poule aux oeufs d’or, et goinfrons nous !


Les vandales de tout poil, ceux qui sont prêts à détruire l’attrait qu’exerce l’île sur les estivants qui la font vivre, n’ont pas d’état d’âme. Il leur suffit d’avoir l’appui des naïfs qui pensent que l’éolien est « vert », alors que la France construit en douce des centrales à gaz pour « réguler » l’énergie du vent, instable par nature. Un véritable non sens ! Et nous qui nous disons cartésiens !  – voir l’avis des experts

quai du Canada et son phare
Le petit phare du quai du Canada.



Interview du Maire :  La Gazette – Téléchargez le numéro 220 du 16 octobre 2015, et allez à la page 14



Publicités

2 réflexions au sujet de « L’autre projet éolien, au Sud »

  1. Weider

    Article à charge uniquement ! Dommage ! et les kWhs qui alimentent vos besoins quotidiens d’iliens, générés par du fioul et payé par la CSPE, ça ne vous choque pas?
    Sans être prêt à accepter n’importe quoi, il faut savoir raison garder: du PV sur des toits municipaux, propre et de rive à rive, c’est un peu comme de l’ardoise un peu plus brillante, ne voyons pas le mal partout. Les éoliennes, faudrait les planter un peu plus loin, pas ds un champ de vision proche, ou alors prévoir des éoliennes flottantes, qui par définition, pourront être mises un peu plus loin, donc moins gênantes à la vue et aux pollutions visuelle, sonore (dont infrasons)….Il faut savoir faire des compromis judicieux !
    A+ Salutations
    Guydegif(91),
    http://www.epargnonsleclimat.fr

    Répondre
    1. lumière et beauté Auteur de l’article

      Permettez nous de douter de ce que vous affirmez. Que je sache, il n’y a pas de centrale thermique sur l’île. Notre électricité vient du continent par un cable sous-marin, et cette électricité est décarbonée à plus de 90%, comme partout ailleurs en France.

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s