Eoliennes : bilan négatif


L’éolien est cher et ne crée pas d’emplois locaux
Il en détruit au contraire



EXTRAITS D’ACTU88 : L’éolien – Des lobbys qui font oublier l’environnement
article de B. Boulay

« Les éoliennes géantes, en tant que source d’énergie propre, ont 2 inconvénients : elles fonctionnent de manière intermittente et elles sont chères. Le bon sens voudrait qu’on implante des éoliennes industrielles, seulement lorsque l’activité peut se satisfaire d’une fourniture intermittente d’électricité. »

« L’Allemagne fait marche arrière

Le retour de l’expérience allemande montre qu’au niveau global, les éoliennes industrielles ne constituent pas une source d’énergie de substitution. Les Allemands ont voulu fermer leurs centrales nucléaires, mais les éoliennes, qui ne fonctionnent en moyenne qu’un quart du temps et pas quand on le souhaite ni quand on s’y attend, sont inaptes à les remplacer. Alors les Allemands ont relancé les centrales à énergie fossile. Aujourd’hui, ils polluent le centre et l’est de l’Europe. Il faut cesser d’aller trop loin dans l’impasse. »

LES ÉOLIENNES PERMETTENT DE POLLUER AILLEURS

« Comme elles sont censées avoir des effets écologiques, l’exploitation des éoliennes s’accompagne de l’obtention de certificats donnant des droits à polluer par ailleurs. Des holdings financières l’ont bien vu, qui sont présentes sur ce secteur. Cela ne figure pas dans les plaquettes avantageuses qui présentent les éoliennes sur de jolis fonds bucoliques, au milieu des enfants et des vaches ! »

« Espaces sacrifiés ?

L’UNESCO a menacé de déclasser le Mont-Saint-Michel si des éoliennes industrielles étaient implantées à moins de 20 km. Personne ne cherche à acheter une maison qui serait proche d’une éolienne ! Des décotes très importantes sont observées, traduisant la diminution de la qualité de vie. Est-il apocalyptique d’imaginer que demain des demandes de permis d’exploiter des gaz de schiste sur ces mêmes terrains seront justifiées par le fait qu’ils sont déjà « sacrifiés » ?
Que devient le tourisme ? »

……

« Un énorme gaspillage

La Cour des comptes s’est émue de ce gaspillage. Peut-on se le permettre ? Elle a pointé les rentes non justifiées qu’il procure à certains. A ce stade, il faut aussi noter que les éoliennes sont pour la plupart importées, notamment de Chine. La réalité est que ce secteur creuse le déficit commercial et que localement, un parc éolien ne crée pas un seul emploi. L’aberration des éoliennes rappelle la nécessité de repenser l’investissement local comme la manière d’assurer les ressources nécessaires des collectivités territoriales.

Des conditions quasi mafieuses

Au-delà du gaspillage d’argent, on assiste à la réunion de conditions qui enfantent des logiques quasi-mafieuses : des promoteurs construisent des équipements qu’ils savent inutiles pour toucher des subventions. Utilisant les vides juridiques qu’ils ont réclamés, les promoteurs et leurs agents commerciaux exploitent la pauvreté des territoires ruraux pour « enrôler » les propriétaires de terrains attirés par l’appât de quelques milliers d’euros de loyers »

Pour lire l’article au complet : L’éolien – Des lobbys qui font oublier l’environnement


——————————————————————————————–


EXTRAITS D’ÉCONOMIE MATIN – Eoliennes : ces mystérieux investissements au bilan désastreux
Par Ludovic Grangeon

« Chaque fois qu’un équipement se profile, on fait miroiter les millions d’investissements, qui s’évanouissent dès la mise en service. Pas un emploi sur place, pas une seule retombée permanente, pas une seule contribution au développement local, des loyers dérisoires à quelques propriétaires locaux, quand ils ne sont pas parents avec le maire. Et même le bilan devient négatif avec des emplois détruits sur place.

Les syndicats de l’éolien racontent que ça crée des emplois. Ils en réclament 10 000. Problème : le seul document est une enquête commandée par eux et qui fonctionne par sondage et questionnaire. Aucun chiffre statistique officiel ne confirme. Bien au contraire, les agences immobilières, les chambres de l’artisanat connaissent bien les dégâts de ces opérations. Un électricien passe de temps en temps, une équipe d’entretien passe quelques jours par an, et c’est tout. Des économistes expérimentés n’ont jamais réussi à trouver plus que l’équivalent de 650 emplois permanents en CDI. Ca fait une grosse différence. Imaginez des projets locaux par dizaines, chacun de 15 millions, dans nos villages français sans créer un seul emploi sur place… Vous ne trouvez pas ça un peu bizarre ? »

Pour lire l’article au complet :
Eoliennes : ces mystérieux investissements au bilan désastreux




Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s