Un échec de l’éolien, maquillé en succès


Echec cuisant de l’éolien à El Hierro (Canaries)


Le système installé (éoliennes, réservoirs d’eau, pompes et turbines hydroélectriques) était supposé alimenter l’île en électricité à 100%.


Mais nous lisons dans METAMAG, « Le Magazine de l’Esprit Critique » :



« Depuis juin 2015 jusqu’à juillet 2016, les énergies renouvelables ont produit seulement un tiers du total de la production (34%). Un article flatteur local de mai 2016 a indiqué un taux de couverture de 44% en oubliant de signaler que ce taux ne couvrait que les deux meilleurs mois de juillet et août 2015.


« En réalité, les renouvelables ont répondu entièrement aux besoins en électricité de l’île pendant seulement 2% du temps. C’est gênant et c’est dissimulé. En revanche, l’île a été alimentée uniquement avec des groupes diesels pendant 12% du temps. Personne ne le souligne.


« Cette production a tout de même réduit la consommation de diesel. Cependant, la tonne de CO2 évitée revient à plus de… 1700 €, compte tenu de l’efficacité de la centrale diesel (36 %) !


« L’Espagne et l’Europe n’ont rien vu, ou n’ont rien voulu voir, malgré les avertissements d’ingénieurs ayant pourtant travaillé sur ce projet. Ainsi, le 23 juin 2014, deux ingénieurs déclaraient dans « Diaroelhierro » que, malgré « les belles phrases grandiloquentes », la part de la production de renouvelables serait d’environ 25%. Et pourtant, il y a beaucoup de vent à El Hierro.


« Ce beau subterfuge intellectuel et financier a été brillamment mis en musique dans les médias par des idéologues, alliés à des affairistes avides de juteuses subventions, pour faire croire que les « renouvelables, ça marche ».


L’article conclut :


« Nos représentants européens sont-ils si incompétents ? Pourquoi refusent-ils de voir le gouffre financier et l’impasse technique, économique, et même écologique, des éoliennes et des panneaux photovoltaïques ? Y-aurait-il une raison inavouable cachée ? Pris pour des « benêts » dans le domaine de la production d’énergie, que pensent les citoyens européens de ce hold-up organisé sur leurs impôts et sur leur facture d’électricité ?


« Selon ses promoteurs, El Hierro devait être « un exemple pour le monde entier ». C’est surtout un « eldorado » pour les affairistes.


« Sur le plan économique et écologique, et au regard des ambitions affichées, après un an de fonctionnement, la mission est accomplie : c’est un échec total ! »


Lire l’article au complet: Fiasco à El Hierro


Et voilà comment l’arnaque éolienne, maquillée en succès, peut continuer dans le monde entier aux frais du contribuable et du consommateur. Tout ceci fait que le prix de l’électricité ne cesse d’augmenter, à El Hierro comme ailleurs. Quant aux économies de diesel sur El Hierro, elles sont minuscules en comparaison de l’argent dépensé pour mettre sur pied ce système parallèle de production d’électricité « verte », et puis du pétrole brûlé pour construire ces éoliennes et les installations hydroélectriques alimentées par elles quand il y a du vent. Deux systèmes de production électrique (diesel et éolien), dont un extrêmement coûteux (l’éolien + hydro), pour couvrir la même demande d’électricité. Au total, une gabegie que paiera le consommateur, et un bilan écologique désastreux.


L’éolien en mer, en France, se traduira par un échec bien plus coûteux, puisqu’ EDF achètera son électricité 22 centimes le kWh, contre 4 ou 5 centimes sur le marché libre au prix de gros. Les Français en feront les frais, tandis que Siemens (Allemagne), Gamesa (Espagne) et General Electric (USA) profiteront de cette extrême générosité du gouvernement français qui était destinée en fait à mettre sur pied une filière éolienne française avec Areva, Alsthom etc. (échec total).


Pensons un peu, le Danemark a annulé 5 projets en mer parce qu’il estime que payer 10 centimes le kWh (soit 100€ le MWh) pour leur électricité, c’est trop. Le Danemark veut abandonner 5 projets éoliens en mer/


En Hollande, le kWh éolien offshore se paie 7 centimes ! Éolien en mer: 73€ le MWh en Hollande contre 220 MWh en France !!!


De toute évidence, notre gouvernement pense que les Français ont de l’argent à jeter par les fenêtres. Ou alors, le lobby éolien sait se montrer per$$$uasif ?


Éric Brunet ne porte pas les éoliennes dans son coeur: les éoliennes défigurent le littoral et ruinent le tourisme, qui représente 7% du PNB


Loïc Le Floch-Prigent non plus: Éolien en mer : « Quand le contribuable français finance l’industrie étrangère ».


Et pour ceux qui lisent l’anglais, cet excellent article qui met en évidence l’échec des énergies renouvelables en Californie, pourtant très en avance dans ce domaine ( c’est aussi le cas de l’Allemagne, du Danemark, du Canada, de l’Australie etc. ) : il faut maintenant subventionner les énergies fossiles, parce que l’éolien et le solaire ont besoin d’elles – et le consommateur voit ses factures grimper… 


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s