Éoliennes et mammifères marins


17 cachalots échoués sur les plages dans une vaste zone d’éoliennes offshore


Sperm whales beached at Skegness - Jan 2016
Ces deux cachalots, et trois autres, furent trouvés sur une plage anglaise de la Mer du Nord ;
12 autres s’échouèrent en Allemagne et aux Pays-Bas.


Sperm whale beached near wind farms of Lynn, Inner Dowsing and Lincs
Sur l’un des 5 cachalots échoués en Angleterre, des activistes anti-nucléaires ont écrit un slogan pour faire croire que les éoliennes que l’on voit derrière ne sont pas responsables.

 

Map of sperm whale beachings in the north Sea - Jan 2016
Ces cachalots faisaient partie d’un même groupe, qui suivirent la route indiquée ci-dessus.

« Strandings are common in the North Sea but there hasn’t been one on this scale ‘in decades’, according to experts ». Traduction : selon les experts, les échouages ne sont pas rares en Mer du Nord, mais cela faisait des dizaines d’années qu’il n’y en avait eu autant.
Voir la carte ci-dessus, et de nombreuses photos, dans l’article du Daily Mail

 

Map offshore windfarms northern Europe
Les 17 cachalots sont morts dans une zone de la Mer du Nord saturée par les sons et infrasons émis par les bateaux et les éoliennes. Voyez ci-dessus  la carte des centrales éoliennes offshore. Source  : http://www.4coffshore.com/offshorewind/

 

Discussion
Il est possible que des baleines malades ou âgées choisissent des eaux très peu profondes pour dormir à l’abri des orques. En tant qu’espèces pélagiques, elles ignorent le phénomène des marées, et peuvent donc être surprises par la marée basse pendant leur sommeil. Celles qui sont en bonne santé, par contre, pourraient s’échouer en cherchant à s’échapper d’un milieu devenu toxique ( eau contaminée ) ou insupportable à d’autres égards ( bruit et infrasons ).

En tout état de cause, il est reconnu que la pollution acoustique affecte leurs aptitudes à se nourrir et à naviguer: “It is likely that acoustic masking by anthropogenic sounds is having an increasingly prevalent impact on animals’ access to acoustic information that is essential for communication and other important activities such as navigation and prey/predator detection” – (Clark et al., 2009) —> Acoustic masking in marine ecosystems
Traduction: « il est probable que le masquage acoustique par des bruits anthropogéniques impacte de plus en plus fréquemment l’accès des animaux à l’information acoustique qui est essentielle pour la communication et autres activités importantes comme la navigation et la détection des proies/prédateurs ».

D’une façon ou d’une autre, le bruit et les infrasons émis par les éoliennes en mer ne peuvent que réduire les chances de survie des mammifères marins. Les poissons pélagiques pourraient être également affectés. Quand à la vie sur les fonds marins, comme par exemple celle des soles ou des crustacés, elle subira en plus l’impact des vibrations sismiques transmises des rotors aux fonds marins, et ce jusqu’à 50 km ( davantage encore pour les méga-éoliennes de, par exemple, 8 MW ). Ces machines émettent en effet du « bruit sismique » —> “seismic noise »

 

Post Scriptum : selon Ouest France, le chiffre des cachalots échoués en Mer du Nord ces dernières semaines s’élève maintenant à 29 —> Ouest France du 5 février Ils se réfèrent à un nouvel article du Daily Mail et, bien sûr, se gardent bien de mentionner les éoliennes comme fait nouveau qui pourrait expliquer cette catastrophe écologique —> Daily Mail Feb. 4, 2016

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s